Poste CR INRAE sur le lien entre microbiote et nutrition azotée chez le maïs à l’Institut Jean-Pierre Bourgin (Versailles)

L’Institut Jean-Pierre Bourgin (IJPB) est une UMR INRAE-AgroParisTech (UMR1318) http://www-ijpb.versailles.inra.fr/fr/. Cette UMR est composée de 300 agents regroupés en 3 pôles de recherche et 28 équipes. Il s’agit d’un des plus grands centres de recherche en Europe dans le domaine de la biologie des plantes. Il regroupe un ensemble de ressources et de compétences pluridisciplinaires en biologie, chimie et mathématiques uniques en France. L’IJPB fait partie de l’Ecole Universitaire de Recherche Saclay Plant Science (SPS) qui rassemble les laboratoires d’excellence en Sciences du Végétal dans le sud de l’Ile de France. https://www6.inra.fr/saclay-plant-sciences.

Vous bénéficierez de l’expertise de l’équipe « Gestion de l’Azote et Productivité Végétale » (GAPV) dans laquelle vous serez accueilli-e et qui est spécialisée dans l’étude de la physiologie de la nutrition azotée du maïs en lien avec des interactions plantes-microorganismes. Vous bénéficierez d’un environnement favorable à la mise en œuvre d’un projet original et ambitieux à visée agro-écologique, levant des verrous pour la diminution de l’usage des intrants azotés en agriculture tout en maintenant les rendements. Ce projet portera sur la compréhension des bases physiologiques et moléculaires de la nutrition azotée des plantes cultivées en association avec des microorganismes bénéfiques. Les projets récemment engagés au sein de l’équipe GAPV ont ouvert de nouvelles pistes et soulevé un certain nombre de questions scientifiques innovantes. Les systèmes symbiotiques développés impliquent le maïs comme système végétal, et une bactérie diazotrophe, ainsi qu’un champignon mycorhyzien à arbuscule (CMA), comme microorganismes bénéfiques favorisant tous deux la nutrition en N de cette plante cultivée, mais par des mécanismes différents. Ces systèmes offrent la possibilité de développer des approches multi-omiques intégratives qui pourront conduire à des modèles métaboliques mécanistiques intégrant le continuum microbiote-plante, qui restent très peu étudiés chez les végétalistes à ce jour. Votre recherche exploitera l’importante diversité génétique du maïs afin de prédire et/ou sélectionner des génotypes de maïs présentant une meilleure capacité à valoriser l’N par des interactions avec le microbiote.

L’équipe GAPV travaille en étroite collaboration avec d’autres équipes de l’IJPB spécialisées dans le métabolisme azoté, et bénéficie des vastes ressources scientifiques et infrastructurelles de l’IJPB et de SPS (Observatoire du Végétal, parcelles expérimentales, plateformes de métabolomique, de fluxomique, de biochimie et d’imagerie). Elle collabore aussi avec un large réseau de partenaires publics et privés. Tous ces facteurs garantissent un environnement scientifique et technique extrêmement favorable pour le développement de votre projet.

 

Contacts :

Profil complet et modalité de dépôt de candidature sur le site INRAE jobs.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
44 ⁄ 22 =